Construction entretien équipement des établissements

La 1ère pierre du collège Jean Charcot à Oissel est posée !

Par Equipe ARSENE76, publié le vendredi 26 janvier 2018 14:33 - Mis à jour le vendredi 26 janvier 2018 14:49
le-college-jean-charcot-a-oissel-sort-de-terre.jpg

Le 9 novembre, Pascal Martin, Président du Département de la Seine-Maritime, Stéphane Barré, conseiller départemental du canton de Saint-Etienne-du-Rouvray et maire de Oissel, Thierry Foucaud, sénateur de la Seine-Maritime, Hubert Wulfranc, député de la 3e circonscription de la Seine-Maritime ainsi que Florence Dumas-Lesueur, principale du collège ont posé la première pierre du collège Jean Charcot à Oissel.

 

Le collège Jean Charcot de Oissel, construit en 1964 avait bénéficié d’une rénovation en 1980. L’établissement va être totalement reconstruit sur le même site et en suivant une certification Haute Qualité Environnementale (HQE®). Ce projet de reconstruction du collège sur le même site, intégrera la déconstruction de l’ancien établissement, et comprendra une reconstruction sur le site actuel intégrant une salle d’évolution sportive de 200 m² avec ses locaux annexes (vestiaires, dépôts,…) et un plateau sportif extérieur. Ainsi, le projet prévoit la réalisation de toutes les modalités nécessaires au fonctionnement d’un collège moderne, représentant une surface utile de 5 633 m2.

Les abords du collège seront également améliorés, avec un parvis, une piste cyclable et une dépose minute. La réalisation de ce projet urbain, sous maîtrise d’ouvrage de la Métropole Rouen Normandie, est conçu conjointement avec le Département et la Ville de Oissel.

Une démarche Haute Qualité Environnementale (HQE) est associée à cette opération. Dans le cadre de cette démarche, le nouvel établissement prévoit, entre autres, la récupération des eaux pluviales, la conservation de certaines zones d’espaces verts, ainsi que l’installation de détections de présence et de luminosité sont prévues pour réduire les consommations d’éclairage du collège. Enfin un système de régulation programmable permettra de moduler la puissance de chauffe en fonction de la température extérieure.

« Ce dossier était très attendu et défendu depuis de nombreuses années, c’est pourquoi nous avons hâte de couper le ruban tricolore pour rentrer officiellement dans ces nouveaux bâtiments » se réjouit Pascal Martin.

Le montant total de l’opération s’élève à 17,8M€ TTC. La fin des travaux est prévue pour le 1er trimestre 2020.

À terme, le collège pourra accueillir jusqu’à 500 élèves dont 350 demi-pensionnaires.